RENCONTRE MARINE ARMATEURS

 Marine Nationale et Marine Marchande unies pour plus de sécurité

A l’occasion de la journée de rencontre semestrielle entre la Marine Nationale et les armateurs français, qui s’est tenue le 27 novembre 2019 à Brest, les acteurs privés et militaires ont pu poursuivre et consolider leur collaboration en matière de sécurité et de sûreté maritime

Cet évènement qui réunissait des experts des compagnies maritimes et des responsables et l’État-Major de la Marine portait sur la thématique « La réponse sécuritaire française aux enjeux maritimes nationaux ». Plusieurs sujets ont été évoqués, concernant les problématiques actuelles du shipping et des forces navales, telles que la piraterie, les trafics illicites ou encore l’évolution des opérations maritimes françaises dans le monde.

Certains sujets, moins connus du grand public, ont également été traités :

  • La flotte stratégique française : enjeu d’autonomie et de protection des flux vitaux de marchandises essentielles à l’économie nationale
  • La coopération navale volontairedans les zones les plus sujettes aux actes illicites
  • Les nouvelles zones maritimes d’intérêt et de vigilance comme le détroit d’Ormuz et les régions polaires dont les particularités obligent les armateurs et la Marine Nationale à s’adapter (équipement des navires, formation des personnels) pour mieux appréhender les risques en mer

Cette rencontre entre la Marine Nationale et les armateurs français a été suivie de la visite d’une frégate multi-missions (FREMM) et du Maritime Information Cooperation & Awareness Center (MICA Center) de la Marine Nationale.

Le MICA Center est le pôle d’expertise français dédié à la sûreté maritime et à la coopération navale à l’échelle mondiale. Créé en juin 2016 pour faire face aux menaces au sein du monde maritime et armé par une trentaine de personnes de la Marine Nationale et de marines de pays partenaires, il assure une veille 7j/7, 24h/24. Le MICA Center remplit 2 missions :

  • Suivre, comptabiliser et analyser les situations et événements liés à la navigation maritime sur l’ensemble du globe, permettant à la Marine française d’entretenir sa connaissance de l’activité maritime et permettant à la France de disposer en permanence d’une vision consolidée des menaces sur la sécurité maritime sur l’ensemble des océans ;
  • Fournir aux navires des armateurs des informations sécuritaires personnalisées (zones maritimes à risques, alertes en cas d’incident par mail/tel, évaluations sécuritaires, rencontres semestrielles, briefings particularisés, exercices, etc.).

Pour Armateurs de France et ses adhérents, ces rencontres sont l’occasion privilégiée d’aller à la rencontre de « l’autre marine » avec qui des liens étroits existent et doivent perdurer pour le bénéfice des deux parties.

 

En marge de la rencontre, Jean-Marc Roué et l’Amiral Vaujour ont rencontré les journalistes

 


1. La coopération navale volontaire (CNV) est une démarche volontaire entre les pouvoirs publics et des acteurs privés du monde maritime, favorisant le partage des informations dans le domaine de la sécurité et de la sûreté maritimes. L’ensemble des parties prenantes à cette CNV constitue un réseau qui a pour but d’échanger des informations et, après exploitation, des analyses visant à :

- renforcer la sécurisation des espaces maritimes sous souveraineté française, des activités et du trafic maritimes français ou d’intérêt pour la France et ses partenaires ;

- identifier  et  anticiper  les  évolutions  des  menaces,  risques  et  opportunités,  par  une  meilleure  connaissance  des activités, licites comme illicites, se déroulant dans tous les espaces maritimes, y compris dans le continuum entre la mer et la terre (connaissance permet anticipation)

 

©Marine nationale ​

Date publication: 
Vendredi, 29 novembre, 2019 - 15:45
Retour aux actualités