Réguler la vitesse des navires pour réduire les émissions de CO2

Armateurs de France soutient la soumission française à l’Organisation Maritime Internationale (OMI) préconisant la mise en œuvre immédiate de la régulation de vitesse des navires pour atteindre les objectifs de réduction de gaz à effet de serre (GES) fixés par l’Organisation.

Considérant l’urgence à prendre des mesures de réduction des émissions de GES, la France adopte une position proactive et propose aux Etats membres de l’OMI une mesure efficace et immédiatement disponible à mettre en œuvre sans attendre pour réduire les émissions de gaz à effet de serre du transport maritime : la régulation de vitesse des navires. Le Ministère de la transition écololgique et solidaire annonce aujourd'hui le dépot de la soumission dans un communiqué de presse.

Armateurs de France, force de propositions durant tout le processus d’élaboration de la soumission, soutient la version finale qui sera discutée lors de la 74e session du Comité pour la protection du milieu marin de l’OMI, en mai prochain.

Pour Jean-Marc Roué, Président d’Armateurs de France, « La réduction de vitesse est une solution efficace pour relever le défi environnemental auquel le shipping est confronté. Selon les secteurs d’activités du transport maritime, elle doit désormais être règlementée pour une application pérenne, en évitant toute distorsion de concurrence. Je félicite les équipes de la Mission Flotte de Commerce et d’Armateurs de France qui, en moins d’un an, ont convaincu le Gouvernement français de soumissionner à l’OMI cette mesure qui était évoquée depuis des années. »

Date publication: 
Jeudi, 4 avril, 2019 - 13:30
Retour aux actualités