La Plateforme Océan & Climat : un réseau éclectique pour la protection des écosystèmes marins

Armateurs de France a participé au séminaire annuel de la Plateforme « Océan & Climat » dite « POC », qui s’est tenu les 16 et 17 janvier derniers à Bordeaux. Créée en 2014 avec le soutien de la Commission océanographique intergouvernementale de l’UNESCO, la POC constitue un réseau international de plus de 70 membres regroupant à la fois des entités du secteur privé, des administrations publiques, des instituts de recherche, des scientifiques et des organisations non-gouvernementales (ONG).

Le rendez-vous de la semaine dernière a été l’occasion :

  • de restituer les travaux accomplis par la plateforme au cours de l’année 2018 : en mettant en lumière les principaux événements organisés par la POC parmi lesquels une conférence scientifique de haut niveau au siège de l’UNESCO, et le développement du projet d’Alliance des initiatives destiné à soutenir et faciliter l’émergence d’initiatives en lien avec l’océan et le climat ;
  • de définir la stratégie globale pour l’année à venir : en élaborant les orientations de la POC concernant sa mobilisation internationale et politique, la structuration et mobilisation de ses membres et la médiation scientifique ;
  • de présenter le comité France Océan, lancé en décembre 2018 par le ministère de la transition écologique et solidaire. Ce groupe de concertation, composé des principales ONG de protection de l’environnement marin, des administrations en charge de la mer et de la gestion de ses ressources, et de grands établissements publics de recherche, a pour vocation de renforcer le dialogue et de construire des propositions concertées et concrètes sur la problématique des déchets marins, la préservation de la biodiversité marine et les enjeux liés à l’artificialisation.

 

Cinq thématiques principales ont été abordées au cours du séminaire : la diffusion des connaissances scientifiques ; les aires marines protégées ; la problématique des déchets et pollutions ; la protection de la biodiversité ; et enfin la levée des freins réglementaires et institutionnels. Si tous les sujets évoqués ne concernent pas directement les armateurs, ces derniers pourront néanmoins intervenir sur la problématique des déchets et pollutions ainsi que sur la levée des freins. Dans ce cadre, l’organisation de rencontres entre le Comité France Maritime et le Comité France Océan a notamment été évoquée, en vue de faciliter la coopération des filières maritimes et environnementales.

Armateurs de France se réjouit de prendre part aux futurs projets de la POC !

©Ocean & Climate platform

Date publication: 
Lundi, 28 janvier, 2019 - 11:30
Retour aux actualités