IXblue met à l'eau la vedette de servitude "Speed of Hope" (VIDÉO)

Le chantier naval iXblue, anciennement H2X, de La Ciotat a mis à l'eau la vedette de servitude Speed of Hope destinée à Louis Dreyfus Armateurs, le groupe français de transport et services maritimes.

Seconde unité après le Speed of Change qui a été livré au printemps dernier, ces embarcations ont pour vocation d'équiper respectivement les Wind of Change et Wind of Hope. Ces derniers étant les deux navires de servitude à l'éolien offshore que Louis Dreyfus Armateurs fait actuellement construire chez Cemre en Turquie. Le Wind of Change a été mis à l’eau le mois dernier et doit être livré à l'énergéticien danois Ørsted début 2019 pour être exploité sur les champs éoliens de Borkum Riffgrund 1&2 et Gode Wind 1&2 au large de l’Allemagne afin d'entretenir des éoliennes. Quant à son sister-ship, le Wind of Hope, il va être également affrété par le géant Ørsted et travaillera sur les champs Hornsea Two au large des côtes anglaises exploités par le groupe. Commandé en avril 2018, sa livraison est prévue pour 2020.


La vedette de servitude Speed of Hope
©iXblue

La vedette Speed of Change devrait rejoindre prochainement  la Turquie pour équiper le Wind of Change pendant que le Speed of Hope restera en France pour le moment. Dernièrement, le Speed of Change avait été affrété par iXblue pour effectuer une campagne de sécurisation de la zone d'essais de missiles du Levant. 

 

LES SPEED OF CHANGE ET SPEED OF HOPE EN CHIFFRES :

LONGUEUR : 11.75M                
LARGEUR : 
3.7M                            
TIRANT D’EAU (CONCEPTION) : 
0.85M    
CAPACITÉ D’HÉBERGEMENT : 10 PERSONNES DONT 2 MEMBRES D'ÉQUIPAGE
CAPACITÉ DE TrANSPORT : 1 TONNE DE MATÉRIEL
PROPULTION : 2 IPS 450 VOLVO PENTA D6 DE 330 CV CHACUN
VITESSE MAXIMALE : 28 NOEUDS
 

Leurs dimensions et leur poids ont été réduits afin d’être facilement hissées à bord de leur bateau-mère respectif. La structure a été renforcée par des raidisseurs en carbone, qui est l'une des dernières technologies brevetées par le chantier, intégrés dans le pont et les superstructures. Le choix de ce matériau a permis de limiter le poids total du bateau, qui est en dessous de 12 tonnes à pleine charge. 

 

Vidéo de la mise à l'eau du Wind of Change en Turquie :

Date publication: 
Lundi, 10 décembre, 2018 - 14:30
Retour aux actualités