Les armateurs se mobilisent pour réduire les bruits sous-marins

Les armateurs se mobilisent pour réduire les bruits sous-marin

Du 30 janvier au 1er février 2019, Armateurs de France a participé à l’atelier technique "Réduire les bruits sous-marins des navires pour protéger les milieux marins" organisé par la délégation du Canada à l’OMI. Plus d’une centaine d’experts : ingénieurs, biologistes, sociétés de classification, armateurs, administrations, se sont réunis afin de renforcer la collaboration internationale et partager les dernières recherches et solutions techniques en matière de conception et de modernisation de navires plus silencieux. Durant ces trois jours, une idée commune s’est imposée : les solutions de réduction du bruit par les navires ne devraient pas compromettre les objectifs actuels d’efficacité énergétique et de réduction des émissions par les navires.

Des études scientifiques ont mis en évidence le lien entre l’augmentation importante du bruit rayonné sous-marin (URN : Underwater Radiated Noise) et celle du transport maritime ainsi que les impacts qu’il en résulte sur la faune marine, les écosystèmes et les activités liées à ces écosystèmes marins comme la pêche ou le tourisme. Des mesures opérationnelles permettent déjà, dans certains cas, de réduire le bruit : la réduction de vitesse, le déplacement ou la régulation du trafic dans certaines zones sensibles. L’atelier était orienté sur les solutions technologiques destinées à être mises en place sur le long terme (50 ans), par exemple : les designs d’hélice et les motorisations plus silencieuses, les peintures antifouling1, les systèmes d’injection de bulles d’air autour de la coque, l’isolation ou l’absorption du bruit produit par les machines.

Parmi les propositions discutées, on peut citer :

  • Privilégier une approche incitative par rapport à une approche de réglementation stricte notamment par l’incitation fiscale dans les ports (le port de Vancouver, par exemple, propose une réduction des taxes de 47% pour les navires ayant une notation de classe prenant en compte la réduction du bruit sous-marins),
  • Poursuivre l’acquisition de connaissances sur l’impact du bruit produit par les navires sur l’environnement sous-marin,
  • Fixer un objectif global de réduction du bruit sous-marin,
  • Rendre les mesures d’émissions du bruit obligatoires,
  • Privilégier une approche reposant sur la faisabilité économique et technique des solutions plutôt que sur une approche biologique (fixer un seuil universel d’URN à ne pas dépasser),
  • Penser des stratégies incluant l’ensemble des acteurs mobilisés : des biologistes, ingénieurs, sociétés de classification, aux armateurs, chantiers navals, autorités portuaires.

Le Canada présentera un rapport récapitulant l’ensemble des réflexions exprimées au cours de cet atelier lors du prochain Comité sur la protection du milieu marin en mai 2019 (MEPC 74). Un nouvel objectif pourrait être inscrit au programme de travail du Comité : réviser les Guidelines for the Reduction of Underwater Noise from Commercial Shipping to Address Adverse Impacts on Marine Life de 20142.

L’actualité sur la pollution sonore ne s’arrête pas là. Du 14 au19 février 2019, le Fonds International pour la Protection des Animaux (IFAW) lance une semaine de sensibilisation sur la pollution sonore sous-marine lors de laquelle plusieurs interviews sontdiffusées. Elles permettent d’entendre le point de vue de différents experts impliqués dans la problématique du bruit sous-marin.

Nelly Grassin, interviewée pour Armateurs de France, exprime le souhait de prendre part aux futures actions menées pour réduire la pollution sonore. Retrouvez son intervention ci-dessous et sur la chaine Youtube d'Armateurs de France :

 

 


1Peinture qui est utilisée sur un navire pour contrôler ou empêcher le dépôt d'organismes indésirables.

2Directives visant à réduire le bruit sous-marin produit par les navires de commerce pour atténuer leurs incidences néfastes sur la faune marine.


Pour en savoir +

Date publication: 
Mardi, 12 février, 2019 - 12:30
Retour aux actualités