Le transport maritime

À la Hune

À la hune

Elargissement du Canal de Panama

Date de mise en ligne : 24/04/2013

Dans un   monde qui voit croître la globalisation des échanges,  l’industrie armatoriale joue un rôle capital. Dans un contexte de basculement géopolitique vers l’Asie, et de maîtrise de la production ou des approvisionnements, la flotte s’est adaptée à l’accroissement du volume des échanges, guidée par  la notion d’économie d’échelles.

C’est de ce contexte que sont nés les ULCS (Ultra-Large Containers Ships).

Chaque année, 12 000 à 13 000 navires empruntant les grandes routes Est/Ouest intercontinentales transitent par le canal de Panama. Or, les dimensions des écluses de ce lien maritime de 80km reliant l’Atlantique au Pacifique ne correspondent plus aux standards des ULCS. Longues de 304,8m, larges de 33,53m, et profondes de 12,80m, elles permettent d’accepter des navires de 294,3m x 32,3m, d’un tirant d’eau de 12m. Pour des navires optimum en dimension, appelés PANAMAX, cela correspond à des porte-conteneurs d’une capacité de 5 000 teus.

Les dimensions de chaque chambre des nouvelles écluses (427 x 55 x 18,3 m) permettront le transit de navires longs de 366 mètres, larges de 49 mètres, d'un tirant d'eau de 15 mètres, les POST-PANAMAX, qui remplaceront à long terme l'armada internationale des anciens PANAMAX, moins puissants en tonnage et peinant à transporter la production de plus en plus importante des pays émergents d'Asie vers les Etats-Unis. Ces bateaux-îles traverseront eux aussi l'isthme en dix heures, comme le fit pour la première fois, le 15 août 1914, le vapeur « Ancon ».

Avec l’élargissement du canal de Panama, c’est une nouvelle page de l’histoire du transport maritime qui s’ouvre !

 

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter le site Internet du canal de Panama : http://www.pancanal.com/index.html